Super User

Super User

Super User

 

Habité depuis le troisième millénaire avant J-C, Le Clos de Gaillard a été cédé à la ville de Nîmes par le bourg de la Calmette au XVième siècle.
Il fut boisé à la fin du XIXième siècle à l'initiative de Georges Fabre.

 

A l'ouest de Nîmes et proche de Sommières, voilà un pays qui réserve des surprises : de collines en vallons, manade sous les pins, prés couverts de narcisses au printemps, villages aux ruelles étroites et fraîches...

 

C'est dans le Gard, sur les contreforts orientaux du mont Lozère, que s'étend le territoire des Hautes Cévennes. En quelques kilomètres défilent sous vos yeux des millénaires d'histoire gravés dans la roche : granite, schiste ou calcaire. Sculpté par les eaux, ce pays est marqué par de nombreux cours d’eau intermittents, les valats, qui alimentent les rivières de la Cèze, le l'Homol et du Luech qui affluent vers le Rhône. Il faut partir tôt le matin pour effectuer ce long circuit qui court sur l'ancienne draille des crêtes de la Loubière avant d'emprunter une vieille voie romaine cachée dans la fûtaie de pins.

 

 

 

Véritable porte entre les Cévennes et la plaine du Gardon, le site d'Anduze est occupé depuis la préhistoire. Sa situation stratégique participa au développement de l'une des plus anciennes et puissantes seigneuries au Moyen Âge, favorisant des échanges prospères : commerce du sel, de la soie, des minerais, transhumance des animaux... Autour du Capélan, l'un des 4 sommets calcaires dominant la ville, est une belle randonnée entre garrigues et petites forêts, avec de beaux points de vue depuis les hauteurs, sur les Cévennes, la plaine, la vallée du Gardon et la cluse d'Anduze.

 

Si son point culminant est Chamechaude et ses 2082 m d'altitude, la Grande Sure en Chartreuse offre aux randonneurs l'un de ses plus beaux panoramas. Après la traversée des alpages où il n'est pas rare de côtoyer les troupeaux, le sommet offre via le col de la Petite et de la grande Vache la possibilité, par temps clair, de voir le Mont Blanc, le Vercors, Belledonne, l'Oisans et la vallée de l'Isère.

 

En dehors de ses randonnées sportives voire vertigineuses, la Chartreuse abrite également en son écrin des itinéraires qui permettent d'associer randonnée familiale et découverte du patrimoine. Parmi eux, la cascade des Dioux en passant par l'ancien moulin de Porte Traîne, un moulin datant de 1275 et réalisé par le serviteur de l'évêque de Grenoble.

 

Cet itinéraire offre une jolie randonnée sur les chemin de traverse du plateau de Méjannes Le Clap, espace naturel départemental, incisé par un canyon que la rivière Cèze creuse depuis le début néogène (environ 80 millions d'années). Dans un paysage vallonné de garrigue, le parcours vous baigne dans le cadre enchanteur des gorges de la Cèze avant de grimper à la dent du serret.

 

 

Dans la vallée de la Cèze, les villages se blottissent au creux des vallons où se perchent des hauteurs escarpées. Bastides et châteaux, églises et chapelles, dolmens et capitelles témoignent du riche passé de ces lieux.

 

Une randonnée de sable, de corail et de vent.

Maré, île loyauté la plus sauvage, la plus intime aussi, mais sans doute la plus authentique.

Page 7 sur 12