À Étretat, les galets disparaissent

Au pied des blanches falaises d'Étretat, près de l’Aiguille Creuse, la plage a été dépouillée de ses galets qui sont pourtant l’une des caractéristiques des plages de la Côte d’Albatre. À la place, une très classique étendue sableuse : on pourrait presque compter les galets qui restent. Une disparition massive constatée depuis le début de l'année, mais qui n'a rien de mystérieux, ni d'inhabituel. Les galets disparaissent ou réapparaissent avec les marées, selon l'orientation du vent. Les tempêtes du début de l'année ont emporté les galets, mais les suivantes devraient les ramener. 

La ViaRhôna

Une fois terminée (dans le courant 2016, probablement), la ViaRhôna constituera une véloroute continue de 815 kilomètres. En suivant le cours du Rhône, elle relie dès maintenant la frontière suisse à la Méditerranée, qu’elle aborde à la hauteur de Sète et de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Elle se situe elle-même dans le prolongement d’un autre itinéraire cyclable, la Route du Rhône, qui traverse le Valais suisse jusqu’à Genève. Ces deux itinéraires devraient être prochainement labélisés « Eurovelo » et constituer l’EV17 dès l’été 2016.

Accessible aussi bien aux cyclistes qu’aux randonneurs, la ViaRhôna emprunte, selon les tronçons, des voies en site propre (voies vertes) et des secteurs partagés (où le trafic automobile est très faible). Elle traverse les huit départements de la région Rhône-Alpes (Ain, Ardêche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie). Elle pénètre dans le département de l’Ain au sud de Lavours et ne le quitte qu’à Groslée, une cinquantaine de kilomètres en aval, après avoir traversé les magnifiques paysages des pays d’Izieu et de Lhuis. Tout au long de ce parcours, vous avez l’assurance de trouver facilement des loueurs et des réparateurs de vélos, des tables où vous restaurer et des gîtes pour la nuit. (voir l’article sur Le Bugey paru dans Balades n°129).

Balades dans Paris

A partir du 1er mai 2016 les Champs-Elysées seront réservés aux piétons tous les 1er dimanche de chaque mois. Une bonne nouvelle pour randonner dans Paris !

Le nouveau visage du cirque de Barroude

Au beau milieu du Parc national des Pyrénées, le cirque de Barroude souillé par les ruines du refuge du même nom détruit par un incendie causé par la foudre, a été entièrement nettoyé. Plus aucun débris, les restes du refuge ont été évacués par hélicoptère laissant une place nette en lieu et place de la bâtisse. Aucune confirmation quant à reconstruction du refuge n’a encore été communiquée. Le cirque de Barroude a donc retrouvé toute sa splendeur plus d’un an après la catastrophe. A l’emplacement du refuge se trouve désormais un espace libre et propre. Il aura fallu 2 semaines de va-et-vient entre le cirque et la vallée et une soixantaine de rotations de l’hélicoptère. En attendant la reconstruction du refuge, dont le délai est estimé à 5 ans, les randonneurs devront faire sans refuge pour passer de la France à l’Espagne, et en cas d’urgence trouver abri dans la cabane sommaire et non gardée du site.

Page 32 sur 35