Le Piton de la Fournaise offre sa première éruption de l’année

Reconnu mondialement pour ses éruptions splendides et spectaculaires, mais aussi régulières, le Piton de la Fournaise, à La Réunion, s’est de nouveau réveillé lundi 18 février 2019 à 9h48 (heure locale). Les fissures éruptives libérant le magma sont observables dans le secteur Est du cratère Dolomieu, à une altitude encore élevée. L’augmentation de l’activité sismique avait été constatée depuis par l'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise vers 9h16.

Cet évènement, naturel et exceptionnel, rappelle à quel point l’île Intense porte bien son nom : chaque nouvelle éruption est l’occasion pour la population et les touristes d’observer ce magnifique spectacle en toute sécurité aux abords d’un enclos naturel. Véritable aubaine pour la destination, le Piton de la Fournaise est à la fois l’un des plus actifs du monde et l’un des atouts touristiques majeurs de l’île. L’année 2018 avait connu une activité volcanique importante puisque le Piton de la Fournaise avait offert quatre éruptions spectaculaires au public !

À noter qu’à 10h15, lundi matin, le préfet de La Réunion a déclenché la phase 2-2 du dispositif Orsec volcan « éruption en cours dans l’enclos Fouqué ». L’accès du public à l’enclos, depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier, est donc interdit jusqu’à nouvel avis.

Retrouvez des vidéos en fullHD du Piton de La Fournaise avec une vue du Dolomieu et de l’enclos Fouqué depuis le Piton de Bert, actualisées toutes les 30 minutes (de jour comme de nuit), sur reunion.frhttps://www.reunion.fr/pratique/webcams/webcam-volcan-piton-de-la-fournaise

Du Mans à Angers par les bords de Sarthe

La commune nouvelle de Morannes-sur-Sarthe est le fer de lance d’un projet de chemin de halage qui relierait Le Mans à Angers par les bords de Sarthe. Un projet qui pourrait s’étendre au-delà des frontières de la Sarthe. Le Pays de Château-Gontier a ainsi été sollicitée, de même que la collectivité de Sablé-sur-Sarthe, très intéressée pour faire la liaison jusqu’à Solesmes. Ce chemin de randonnée devrait être ouvert fin 2019.

Nouveaux itinéraires autour du Canigou

Les balcons du Canigó sont un fabuleux belvédère sur la montagne sacrée des Catalans, qu'ils soient au nord ou au sud du massif. Cette constatation a conduit le syndicat mixte Canigó Grand Site (Smcgs) à proposer la mise en place d'itinéraires paysagers sur ces entités spécifiques du territoire afin de renforcer l'offre d'itinérance douce en valorisant le patrimoine de la destination.

Les itinéraires présentent trois niveaux de randonnée, avec la possibilité de s'appuyer sur l'offre de transport public (bus et train à 1€) :

– un itinéraire principal de 2 à 5 jours, reliant Millas à Villefranche-de-Confent par les principaux villages et belvédères des balcons nord ;

– des itinéraires à la journée ou demi-journée, reliant les villages de la vallée de la Têt à l'itinéraire principal ;

– des boucles locales existantes de découverte familiale en 30 min à 2h.

L'itinéraire principal peut être emprunté dans les deux sens. D'une longueur de 72 km, le point le plus bas est à 94 m d'altitude et le plus haut à 892 m, soit 2508 m de dénivelé positif et 2860 m de dénivelé négatif.

Ce sont donc neuf itinéraires emblématiques qui vont voir le jour courant 2019.

Ces itinéraires dévoilerons quatre secteurs paysagers emblématiques :

l'éperon de Força Réal, entre Força Réal (507 m) et le Pic Aubeill (540 m),

le terroir des plateaux, entre le Pic Aubeill et le Roc del Maure (775 m),

le chaos de Roc Jalère, entre le Roc del Maure et la vallée de la Castellane,

le piémont du Madres, entre la vallée de la Castellane et la vallée de la Tet.

Les sites touristiques du territoire seront intégrés aux circuits, en particulier les orgues d'Ille, le château Caladroy, le lac de Vinça, le prieuré de Marcevol, Rodès, Eus, Villefranche de

Conflent... Les offices de tourisme locaux seront à même de communiquer toutes les informations nécessaires sur ces itinéraires.

 

Astérix et ses amis fêtent leur 60e anniversaire !

A cette occasion, les Éditions Albert René proposent aux fans de tous âges de redécouvrir le tout premier album des aventures d’Astérix et Obélix - Astérix le Gaulois - dans une exceptionnelle Édition Luxe (parution le 23 janvier 2019) et, pour les collectionneurs les plus irréductibles, l’ArtBook de cette bande dessinée originelle (parution le 6 février 2019).

Le 23 janvier, les lecteurs pourront découvrir pour la première fois dans cette Édition Luxe les 44 planches originales en noir et blanc encrées par Albert Uderzo ainsi que l’album en couleurs, accompagnées d’un dossier exclusif de 32 pages sur les coulisses de la création de l’album reprenant les documents de travail inédits des deux auteurs : une plongée dans la genèse de la saga dessinée la plus célèbre au monde ! Prix : 39€ TTC, édition limitée à 5500 exemplaires.

Le 6 février, les fans du petit Gaulois pourront découvrir en exclusivité l’intégralité des tapuscrits de René Goscinny et des planches d’Albert Uderzo dans un somptueux coffret toilé au format 290 x 370 mm contenant : • Deux livres en vis-à-vis sur papier Munken 150g avec, à gauche, l’intégralité du scénario tapuscrit (synopsis et découpage) tapé à la machine par René Goscinny et, à droite, les 44 planches originales dessinées et encrées par Albert Uderzo. Une opportunité unique d’être au cœur de la création de la BD la plus célèbre au monde et de mieux comprendre l’alchimie qui existe entre les deux auteurs ! • 5 ex-libris : les premières notes manuscrites de René Goscinny signant l’acte de naissance d’Astérix (2 ex-libris), les premières esquisses d’Astérix et Obélix par Albert Uderzo (2 exlibris), la planche avec les couleurs seules de la première page d’Astérix le Gaulois, publiée dans Pilote le 29 octobre 1959 (1 ex-libris). 200€ TTC, édition limitée à 800 exemplaires numérotés.

Page 4 sur 35