Le cap Frehel reçoit le label Grand Site de France

La labellisation officielle fait du Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel le 19ème Grand Site de France, et le 3ème en Bretagne, avec la Pointe du Raz Cap Sizun et les Dunes Sauvages de Gâvres à Quiberon. L’attribution de ce label - pour une durée de 6 ans - récompense des années d’engagement des élus et des acteurs locaux dans des actions de préservation et de valorisation des paysages et de la biodiversité. Parmi les réalisations : l’accueil du public avec les travaux de requalification du Cap Fréhel par le Conservatoire du Littoral et la commune de Plévenon, la valorisation des ouvrages historiques et des petits boisements, l’élaboration du schéma des déplacements, la charte architecturale, urbaine et paysagère…
Avec cette candidature, le Syndicat mixte Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel s’est engagé à poursuivre et coordonner les actions en faveur de l’amélioration et de la gestion des patrimoines naturels, paysagers et historiques, dans une démarche de développement durable, à faire découvrir toutes les richesses de ce site unique, à agir pour les transmettre aux générations futures. Le label « Grand Site de France » garantit aux habitants comme aux visiteurs le maintien d’un accueil de qualité et un tourisme respectueux de l’identité de ce patrimoine naturel remarquable.

Un nouveau refuge sur la via Alpina

Dans la vallée de la Roya (Parc du Mercantour), sur la petite commune de Casterino, la restauration d’une ancienne caserne militaire italienne pour en faire un refuge touristique écoresponable est en cours. Situé à 1977 mètres d'altitude, au pied du mont Bego, ce refuge fonctionnera uniquement avec des ressources naturelles. Le chauffage se fera au bois, l'énergie solaire sera utilisée pour l'électricité et l'eau chaude, l’eau de pluie sera récupérée par les toitures. Idéalement situé sur la Via Alpina, le refuge sera un parfait point de départ de randonnée vers le site de Fontanalba afin d'admirer les gravures rupestres. Son ouverture est prévue pour l'été 2021.

Renaturation, voie verte et sentier littoral au Havre

Le plateau de Dollemard, sur la commune du Havre, est un espace naturel sensible de 65 hectares. Dans la cadre de la « renaturation » du site, la ville veut y tracer un sentier littoral dans la continuité de celui reliant Etretat à Antifer, qui sera également desservi par une voie verte pour randonneurs et cyclistes, partant du stade Gagarine. Un chantier dont la première phase doit débuter en 2020 par la voie verte et la partie sud du sentier. L’aménagement du tronçon nord ne devrait être lancé qu’en 2022 à l’issue de négociations en cours avec les propriétaires des terrains concernés.

Réhabilitation de maisons éclusières

Dans le cadre d’un grand projet de valorisation territoriale, la communauté de communes de Pontivy, dans le Morbihan, a entrepris la rénovation de deux maisons éclusières. Dans la première, située à Rohan, un centre d’interprétation sur le canal et le patrimoine napoléonien y sera installé ainsi qu’un point info tourisme. La maison éclusière de Boju, située sur la commune de Gueltas deviendra, pour sa part, un refuge canal, dédié à l’accueil de randonneurs. Pour ce second projet, la collectivité de Pontivy a demandé l’intervention d’un designer dans le but de donner une identité qui mette en avant le canal, tout en restant simple, avec dans l’idée de dupliquer ensuite ce modèle dans d’autres maisons éclusières. Ouvertures prévues à l’été 2020 .

Page 3 sur 37