La vallée des Merveilles à l'heure du numérique
Loretta Jakubovits
07 Nov

La vallée des Merveilles à l'heure du numérique

Dans le Mercantour, la vallée des Merveilles, autour du Mont Bégo, dispose d'un patrimoine inestimable avec 40 000 gravures rupestres vieilles de 5 000 ans. A l’appui de centaines de clichés sur chacune d'entre elles, prises grâce à des drones et des survols en ULM, des ingénieurs informatiques reconsituent en 3D de la vallée et de ces gravures. Bientôt, au musée des Merveilles à Tende, les visiteurs pourront découvrir le site et ses exceptionnels vestiges dans un fauteuil.

Ce musée départemental des Merveilles est entièrement consacré aux recherches ethnologiques et archéologiques sur le site rupestre du mont Bégo ainsi que sur les interprétations des gravures. Le parcours très didactique met en scène les connaissances actuelles sur ces hommes qui colonisèrent ce haut pays depuis plus de 5000 ans, sur l’évolution de leurs outils, leur organisation sociale ainsi que sur leurs rites et leurs croyances.

Les gravures, contemporaines de l’apparition de l’écriture en Mésopotamie et en Egypte, pourraient être une forme de proto écriture qui correspond à une conception du monde transmise de génération en génération grâce à un code graphique. L’analyse des inscriptions démontre la présence d’une civilisation agro-pastorale rendant un culte à des divinités associées à la terre et à sa fécondité, au taureau et à l’orage. Les gravures corniformes (représentant le taureau) sont les plus nombreuses. Peut-être est-ce pour cela (les cornes apparentées au diable) que la vallée des Merveilles a eu une aussi mauvaise réputation jusqu’au XIXe siècle.

Retour à la page précedente