Ils marchent pour nos forêts
©Marche pour la fôret
30 Oct

Ils marchent pour nos forêts

Une longue marche pour sensibiliser l’opinion à l’industrialisation des forêts françaises. Depuis le 17 septembre, les gardes forestiers de l’ONF, l’Office national des forêts, ont usé leurs souliers. Partis de Mulhouse, Perpignan, Strasbourg ou Valence, ils ont parcouru plus de 300 kilomètres pour rejoindre le 25 octobre la forêt de Tronçais, dans l’Allier, qui abrite l’une des plus belles futaies de chênes du pays. L’objectif ? Dénoncer l’industrialisation de la forêt française et la privatisation de l’Office, qui, sous couvert de restructuration, supprime des postes, pousse à la rentabilité et accroît les coupes de bois.

La marche a duré une quarantaine de jours. Sous les couleurs vives de l’automne, juste avant les premiers froids. Elle a rassemblé près de 2.000 personnes qui se sont relayées le long du parcours. Revêtus de chasubles vertes, armés de bâtons de randonnées, les participants ont cheminé à travers les bois, franchi les cols, traversé les villages.  Pour Michel Bénard « Il est question de l’avenir des forêts. Notre bien commun à tous. Le filtre de l’eau, de l’air, notre biodiversité » C’est pourquoi il est parti de Perpignan il y a un mois, et a sillonné la Montagne noire, les Causses du Quercy, le plateau de Millevaches… 

Source : Gaspard d’Allens pour Reporterre; https://reporterre.net/

Retour à la page précedente