Le sentier des sculptures
photo Yves Hardy
05 Oct

Le sentier des sculptures

Dans l'Allier, Entre Agonges et Châtel-de-Neuvre, sur ce tronçon du GR®300 de 40 km, l’œil du promeneur est attiré au fil de sa progression par une vingtaine de sculptures disséminées dans la nature.   Les artistes avaient bien sûr tout loisir pour illustrer la thématique du chemin. Un groupe de marcheurs a ainsi été stylisé avec talent par des plaques de métal. Un peu plus loin, une autre sculpture figure un pèlerin au repos, tandis qu’une autre imagine un totem de Saint-Jacques. Près de Chemilly, ce sont des « Souliers de Saint-Jacques » posés près d’un bourdon qui ont été réalisés par Michel Mazzoni. Avant d’arriver à Châtel-de-Neuvre, on remarque une main monumentale sculptée par un artiste néerlandais, Jeroen Melkert. Il a choisi une belle symbolique, les lignes de la main, pour illustrer les divers chemins qui convergent vers Saint-Jacques de Compostelle. En regard, il a repris des extraits d’un poème de Jacques Lacarrière, intitulé « Chemins ».« Cicatrices du sol, fils tendus entre deux vertiges ou toiles de poussière entre deux horizons ? Tracés par les milliers de pas des cheminants, ils sont voies d’aventure et réseaux de patience, miroirs et sceaux de nos efforts… »

À l’approche des premiers vignobles de Saint-Pourçain-sur-Sioule, ceux du domaine des « Terres d’ocre », ce sont deux statues qui ressemblent à des masques africains qui se dressent sur le sol. Comme pour suggérer que la randonnée peut aussi se dérouler sous le signe du dialogue des cultures.

Au-delà des randonneurs, ce petit musée à ciel ouvert a attiré nombre de touristes et de curieux sur le GR 300. À terme, le sentier devrait accueillir une cinquantaine d’œuvres.  (photo Yves Hardy)

Retour à la page précedente