Promenons-nous dans les bois !

Selon un sondage récent, 90% des Français aiment se promener en forêt. Parmi eux, 39% sont des randonneurs, 21% des coureurs, 19% des cyclistes et 19% des vététistes. La forêt française est d’ailleurs sillonnées par 18000 kilomètres de sentiers pédestres, 8000 kilomètres de pistes cyclables et 4000 kilomètres de pistes cavalières. Á elle seule, la forêt de Tronçais, dans le département de l’Allier, propose 60 kilomètres de sentiers ouverts à la promenade dans ses 10500 hectares (l’équivalent de la surface de Paris intra muros). Tronçais, c’est aussi trois étangs, 80 fontaines et 40 arbres remarquables. Elle protège deux réserves biologiques (Colbert et Nantigny), 90 espèces d’oiseaux et 22 espèces de chauves-souris.

Le sentier pédagogique qui vient d’être inauguré cet été, au départ du Rond de Richebourg, vaut moins par sa longueur (un kilomètre) que par son intérêt culturel : les sept arrêts qu’il propose traitent des multiples usages de nos bois d’exception. Il insiste spécialement sur la tonnellerie. Ce sentier permet de découvrir facilement, sans aucun danger, les aspects essentiels de cette parcelle « Colbert 2 » : treize hectares de chênaie d’un seul tenant, avec des arbres dont l’âge moyen est de 210 ans ! 

Une course pour lutter contre le cancer

En 2017, 400 000 le nombre de nouveaux cas de cancer ont été diagnostiqués en France et 150 000 décès.

Face à ce constat, les associations doivent amplifier leurs actions pour mobiliser et sensibiliser le plus grand nombre à l’importance de la lutte contre le cancer.

L’Institut Curie, acteur de référence de la lutte contre le cancer, associe un Centre de Recherche de renommée internationale et un Ensemble Hospitalier de pointe qui prend en charge tous les cancers, y compris les plus rares.

La Fondation reconnue d’utilité publique, organise la 4ème édition de « La Course des Lumières ». 
Le 16 novembre à Lyon, le samedi 23 novembre 2019, sur les quais de Seine à Paris, le 30 novembre à Toulouse se tiendront une course de 10 km et une marche de 4 km de nuit éclairées de centaines de lumières portées par tous ceux qui se seront mobilisés pour témoigner de leur soutien aux patients, mais également aux chercheurs, aux médecins et aux soignants.

Sur le site internet dédié à cette campagne de mobilisation : www.coursedeslumieres.com, les internautes peuvent en savoir plus sur cette manifestation solidaire et s’inscrire à cet événement du 23 novembre en organisant leur propre collecte de dons ou en reversant 50% de leur inscription à la recherche menée à l’Institut Curie.

Un nouveau sentier pour explorer Nice

Nice est cernée par un ensemble de collines en amphithéâtre face à la mer, un nouveau GR permet désormais de découvrir une nature préservée à quelques encablures de la ville. La fédération française de randonnée a balisé l'itinéraire d'un tour de Nice pédestre, baptisé Lou Camin Nissart, une boucle qui permet aux randonneurs de faire le tour de la ville : de Saint-Roman-de-Bellet jusqu'au Port de Nice en passant par Gairaut ou Canta Galet, avec des accès et des raccourcis pour les familles. Car il s’agit d’un parcours plutôt sportif de 42 km et près de 1000 mètres de dénivelé. Certaines portions du parcours traversent de parcs urbains ou départementaux et sont accessibles par sections via les lignes de transport urbain.Le parcours a été inauguré fin août. La création d’un « Marathon pédestre des collines niçoises » est actuellement à l'étude. Un évènement qui compte tenu de la topographie de collines pourrait s'inscrire parmi les plus redoutables parcours pour les marathoniens !

Le musée des Beaux-arts de Reims se réinvente

Pour écrire une nouvelle page de son histoire, la ville de Reims réinvente son musée des Beaux-arts. Un musée réputé pour la richesse de ses collections et accueilli depuis 1913 dans l’abbaye Saint-Denis datant du XVIIIe siècle. A proximité de la prestigieuse cathédrale de Reims, le projet des architectes de redessiner les anciens cloîtres de l’abbaye dans un geste unique et clairement contemporain dans son dessin, sonne comme une évidence ! Du lundi 16 au dimanche 22 septembre, au musée et en centre-ville, associations de soutien au musée, agents, guides, artistes se retrouveront avec le public pour des coups de cœur, des spectacles, des conférences et un regard décalé et joyeux sur les œuvres du musée. Ce bouquet final marquera la fermeture du musée au public.

Page 1 sur 36