Le 1er musée subaquatique de France

Un musée sous-marin va voir le jour, à Cannes, au sud de l'île Sainte-Marguerite. Six statues en pierre de 2 mètres de haut, créées par le sculpteur britannique de renom Jason de Caires Taylor, vont être immergées. Outre son intérêt culturel, ce projet a également un objectif environnemental : faire revenir la faune et la flore marine sur cette zone où il n'y a plus de posidonies depuis une trentaine d'années, à l’instar des statues de l’artiste immergées en 2006 à Molinere Bay, dans les petites Antilles, aujourd’hui recouvertes par les coraux et les poissons. Ce musée sous-marin va également permettre d'étendre la zone d’interdiction de mouillage entre les deux îles de Lerins et de doubler la surface de baignade. Ouverture prévue fin 2020.

Réserve civique Covid-19

Depuis le 17 mars il n'est plus permis de randonner conformément aux directives du Gouvernement. Mais vous pouvez apporter votre aide. Pour que chacun puisse prendre sa part de la mobilisation générale des solidarités, le Gouvernement lance la Réserve civique-Covid 19.

La réserve civique COVID 19 permet à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de s’engager et de donner de leur temps, pour que les plus démunis et les plus vulnérables ne soient pas les premières victimes de cette crise.
Inventons de nouvelles solidarités : jeveuxaider.gouv.fr

Le phare de Cordouan candidat Unesco

Le phare de Cordouan surveille l'entrée de l'estuaire de la Gironde depuis 1611. Le monument a été officiellement choisi en 2019 par Emmanuel Macron  pour concourir au nom de la France au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Monument emblématique au large de Royan, il est le plus vieux phare de France encore en activité. Tandis que les experts de l’Unesco étudient le dossier pour rendre leur décision en juillet 2020, d’importants travaux de restauration ont été entrepris notamment pour remplacer les pierres usées par le sel de l'océan. En attendant le verdict, réouverture du phare à la visite le 04 avril 2020  (compter 30min de traversée en bateau depuis le Verdon-sur-Mer). 

L’arbre de l’année 2019

Depuis 8 ans, le magazine Terre Sauvage et l’Office national des forêts (ONF) organisent un concours qui récompense les plus beaux arbres du patrimoine français. Le 22 janvier 2020, c’est le hêtre multi centenaire de Saint-Jammes-de-Bezaucelle, à Sorèze dans le Tarn, qui a remporté le prix du public. Perché sur une colline boisée de la montagne Noire, ce hêtre au tronc massif et aux branches puissantes est adossé aux ruines d’une chapelle préromane. Le chêne de Tombebœuf, dans le Lot-et-Garonne a pour sa part reçu le prix du jury grâce à sa silhouette parfaite et harmonieuse, celle de l’arbre que les enfants dessinent d’instinct.

Page 1 sur 37